Une question de gros bon sens et de respect


Voici un rappel de consignes à mettre en pratique pour améliorer la vie en commun :

-Le respect de la propriété privée

Les propriétés, terrains construits ou non, et les entrées sont privées. Quand vous vous rendez à la plage, ne vous retournez pas dans les entrées. Ne vous aventurez pas non plus sur un territoire lorsqu’une affiche indique privé.

L’Île est également une propriété privée et un lieu pour la nidification des huards.Vous n’y êtes pas les bienvenus. L’observation des huards doit se faire à distance. Nous avons, cette année encore, la chance d’avoir un bébé huard. Il est fragile. Il ne faut en aucun cas s’en approcher, ni sur terre ni sur le lac.

-Le respect des consignes de prudence

Lorsque les autorités publiques interdisent de faire des feux à ciel ouvert en raison de sécheresse extrême, respectez cette consigne. Faire un feu à ciel ouvert pour la fête des pères et un feu d’artifice pour célébrer la St-Jean n’était pas une bonne idée. Rappelons-nous que nous sommes en secteur forestier et que la prudence s’impose.

-Le respect des directives de la santé publique

La distanciation sociale est toujours de rigueur en raison de la pandémie ; les plages sont de dimension restreinte et il est important de permettre à tous d’en profiter. Lorsque vous venez à quinze par famille, que vous regroupez deux tables de pique-nique, auxquelles vous ajoutez glaciaires, chaises de jardin, parasols et objets gonflés surdimensionnés et que vous vous y installez pour la journée, vous privez d’autres propriétaires du plaisir des lieux. Vous êtes les bienvenus en petits groupes et nous vous demandons de n’utiliser qu’une seule table par groupe.


-Le respect de ses voisins

Jouer de la scie à chaine, de la tondeuse et du coupe-bordure un dimanche matin ou à l’heure de l’apéro ne favorise pas l’harmonie entre voisins. Un conseil d’ami : à éviter.

-Méfions-nous des espèces envahissantes

De nombreux lacs de la région sont envahis par le myriophylle à épis, un fléau qui serait désastreux pour le lac. Le lavage de toutes les embarcations qui ont navigué sur d’autres cours d’eau, ainsi que le lavage de leurs gréements (pagaies, équipement de pêche, moteurs, etc.), des vêtements et des objets gonflés est obligatoire pour s’en prémunir.


-Les barrières à bernaches

Les barrières à bernaches doivent être refermées, le jour comme la nuit, pour éviter que ces dernières ne viennent souiller les plages de leur fiente. Lorsque vous quittez la plage, même si ne vous êtes pas les derniers, remettez-les en place. Vous indiquerez ainsi au suivant de le faire. Toutes les plages et espaces communs sont aménagées, entretenus et fleuris par des bénévoles. Merci de contribuer à maintenir cet environnement propre et accessible à tous. Les barrières ne se referment pas toutes seules.

Le babillard de l’APLS

Il sert de lieu d’échange de services et de biens entre les membres. Si vous voulez communiquer avec l’APLS faites-le à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 

En conclusion, ces consignes ne sont pas là pour vous contraindre, mais pour permettre un partage harmonieux des espaces communs.

Après tout, il s’agit d’une question de gros bon sens et de respect!