APLS

                   Municipalisation des chemins de tolérance (17 mars 2019). *

L’APLS a rencontré les propriétaires de chemins de tolérance visés par la surtaxe des frais de déneigement annoncée par la municipalité. Le but de la réunion était d’informer les membres sur les enjeux concernant les chemins du Lac-des-Sittelles et de déterminer une marche à suivre. La population a changé et nous avons constaté que plusieurs citoyens avaient une compréhension limitée de ces questions qui affectent directement la valeur de leurs propriétés.

La rencontre de deux heures a connu un vif succès. Plus de 100 propriétaires se sont déplacés. Les débats furent animés et le désaccord des proprios avec la surtaxe de déneigement a été réaffirmée. Par ailleurs, les membres désirent passer à une autre étape.

Préalablement à cette réunion, l’APLS avait rencontré la municipalité et le propriétaire des chemins Développement Quatre Saisons afin de trouver des solutions à long terme à ce problème qui perdure. La municipalité s’est montrée ouverte à procéder à la municipalisation des chemins de tolérance. Cette option permettrait d’assurer une stabilité à la valeur des propriétés, de diminuer l’érosion qui menace le lac et, tant qu’à payer $700 par année et plus par la suite, il vaut sans doute mieux payer pour la municipalisation des chemins de tolérance sur une période de 10 ou 15 ans. Lorsque la municipalisation sera payée, il n’y aura pas d’autres surprises.

La proposition d’avancer un projet de municipalisation, que nous avions discuté avec les dirigeants d’Austin, reçu l’appui de 95 % des propriétaires présents. Fort de cet appui des solutions constructives peuvent être envisagées pour régler un problème latent depuis 2006.

Les principales suggestions discutées sont :
Une municipalisation globale des chemins de tolérance plutôt qu’une approche par rues.
Une municipalisation assortie d’aménagements réalistes compte tenu des caractéristiques géographiques.
Plusieurs mesures visant la réduction des coûts, dont la mise en place de sens uniques ont été appuyées.
L’amortissement des coûts sur une plus grande période si nécessaire.
L’amélioration de la toponymie afin de simplifier l’organisation du domaine .
Les chemins privés ne seront pas développés à moins que les promoteurs paient pour les infrastructures.
En conclusion, les membres souhaitent que ces travaux aient un prix raisonnable. Des montants de $600 en moyenne ont été évoqués. La conception et les travaux s’échellonneraient sur un horizon de 2 à 4 ans.

L’assemblée a par ailleurs appuyé la participation de l’APLS a un comité impliquant Développement Quatre Saisons et la municipalité dans le but de faire avancer le projet. Le Conseil d’Administration se prononcera formellement sur cette proposition à sa réunion régulière du 23 mars 2019.

Cette décison aura un impact majeur sur l’avenir du domaine du Lac-des-Sittelles.

L’association remercie particulièrement tous les bénévoles qui par leurs actions ont fait avancer ce dossier important pour les propriétaires des chemins de tolérance.


* Chemin de tolérance : Chemin du domaine entretenu minimalement par la municipalité par une surtaxe aux frais des propriétaires. Les rues municipalisées ne sont pas visées, car leur entretien est assuré entièrement par la municipalité à même la taxe générale.